I-LE TRAITEMENT CHIRURGICAL
 

 

L'intervention chirurgicale vous est proposée par votre chirurgien lorsque la cataracte entraîne un retentissement certain sur votre vision et votre vie quotidienne.


Dans la très grande majorité des cas, elle s'effectue sous anesthésie locale au bloc opératoire, sous microscope.
L'anesthésie est effectuée soit à l'aide d'une injection de produit anesthésique à côté de l'œil, soit par simple instillation de gouttes anesthésiques (anesthésie topique).

Implant intra-oculaire en place


L'intervention consiste à ouvrir la capsule du cristallin, à en retirer le cristallin opaque, soit manuellement, ce qui nécessite une ouverture de la cornée d'environ 8 à 10 mm, soit le plus souvent avec une sonde à ultrasons, (technique de phacoémulsification) qui permet de fragmenter et d'aspirer le cristallin à travers une incision de 3 à 3,2 mm.




Technique de phacoémulsification

Le chirurgien nettoie ensuite parfaitement le sac cristallinien des débris restants afin d'y implanter un cristallin artificiel synthétique transparent qui permettra de retrouver une vision claire.



Mise en place d'un implant intraoculaire

L'incision peut ne pas être suturée si elle est étroite (technique de phacoémulsification) et autoétanche.
Elle nécessite une suture dans les autres cas.

L'intervention est dans l'immense majorité des cas indolore pendant et après l'opération.

La vision s'améliore ensuite très rapidement et une correction adaptée par lunettes est prescrite au bout de quelques semaines, une fois la cicatrisation achevée.

La récupération visuelle peut-être limitée soit par des incidents ou complications survenant pendant ou après l'opération, qui sont très rares et imprévisibles, soit par d'autres lésions oculaires préexistantes.